Centre International Construction et Patrimoine

Actualités

Rencontre patrimoine : Une représentation de Mystère

13/12/2019

Rencontre patrimoine : Une représentation de Mystère

Les représentations de "mystères" (théâtre religieux) aux XVe-XVIe siècles
Vendredi 14 décembre, 18h15, Viviers, orangerie de l'hôtel de ville.

par Yves Esquieu, professeur émérite à l'Université d'Aix-Marseille

Le 21 février 1550, Noël Albert, celui qui a fait réaliser la belle façade sculptée de la Maison des Chevaliers à Viviers, passait une convention avec certains habitants de Viviers afin de mettre sur pied un « mystère » qui serait donné pour la fête de la Pentecôte sur le sujet de la vie de ste Marguerite.. C’était en effet l’habitude d’organiser ce type de représentation théâtrale sur un sujet religieux à l’occasion d’une grande fête.

La représentation de Viviers est comme une survivance d’un genre qui a connu une extrême faveur au cours du siècle précédent et encore durant la première moitié du XVIe siècle. A l’époque, les autorités religieuses et civiles multipliaient les efforts pour empêcher ces représentations que l’on jugeait irrespectueuses pour la religion.

On essayera de restituer ce qu’a pu être le texte de cette représentation ce que furent les acteurs et on tentera d’imaginer ce qu’étaient les mises en scène de ces représentations populaires à grand spectacle. On sera aidé par des comparaisons avec d’autres Mystères donnés dans la région, notamment en Dauphiné et surtout par l’existence d’un manuscrit exceptionnel qui concerne une toute autre région : il s’agit du livre du metteur en scène de la représentation de la Passion donnée à Mons en1501.